La Mairie de Monaco rend hommage à Umberto Bassignani, sculpteur

Sous la houlette d’Henri Doria, Adjoint au Maire, délégué au patrimoine et en présence du Maire, Georges Marsan, de Monseigneur Barsi, Archevêque de Monaco, des membres du Conseil communal et d’une délégation de la commune de Fivizzano (Italie), la Mairie de Monaco a rendu ce mardi 2 mai un hommage au sculpteur Umberto Bassignani.

Dans son allocution le Maire a indiqué que compte tenu de l’empreinte patrimoniale qu’a laissé cet artiste en Principauté, le Conseil Communal a souhaité lui rendre hommage en apposant une plaque commémorative devant la statue qui surmonte la fontaine de la Place Saint Nicolas. Cette dernière œuvre d’Umberto Bassignani fut bénie par Monseigneur Clément lors de son inauguration à l’initiative du Comité des Traditions Locales le 6 décembre 1930, en présence notamment du Ministre d’Etat et du Maire de Monaco.

Cet hommage s’est poursuivi dans l’après-midi par la visite du Cimetière de Monaco où sont encore présentes de nombreuses œuvres du sculpteur.

Natif de la commune de Fivizzano en 1878, c’est en Principauté qu’Umberto Bassignani ouvre son atelier au 13 boulevard Charles III le 8 mai 1907. Outre la visibilité que lui offrait Monaco et la possibilité de toucher une clientèle plus large, c’est surtout la récente ouverture du cimetière où il réalisa des dizaines d’œuvres notables, dont la majeure partie est encore visible aujourd’hui, qui motiva cette installation.On y trouve notamment un haut relief qui reçut la médaille d’or à l’Exposition de Turin en 1909.

Sculpteur reconnu internationalement, il participa en 1910 à l'Exposition Universelle de Bruxelles, en tant qu'"exposant de la Principauté" où il obtiendra  une médaille d'argent pour un buste et un bas-relief. De même en 1921, lors de l'Exposition Internationale de Monaco, une statue en marbre de Bassignani est exposée pour illustrer "les principales industries d'art et de luxe de la Principauté". En 1925 la Colonie italienne de Monaco met à l’honneur des oeuvres "des artistes italiens de la Principauté à l’occasion des célébrations de la fête nationale du Statuto et le Jubilé du Roi Victor Emmanuel, en présence du Consul d'Italie. Parmi celles-ci figure un buste du Roi sculpté par Bassignani.

Le sculpteur reçut de nombreux prix et médailles aux Expositions de Turin Bruxelles et Paris. Aujourd’hui ses réalisations sont visibles  à Fivizzano et Vazzola où il a réalisé le Monument aux Morts, mais également à Aurillac, Paris, Genève, Rostov et plus près de nous à Peille et à Nice. Vers la fin de la seconde guerre mondiale il rentre en Italie, à Lerici, où il décède à l’âge de 66 ans, le 21 janvier 1944.


Retour vers la liste d'actualités