Le 250ème anniversaire de François-Joseph Bosio commémoré en présence de S.A.S. le Prince Souverain

Jeudi 19 avril 2018 après-midi, c’est en présence de S.A.S. le Prince Albert II que les différentes Institutions de la Principauté se sont retrouvées sur le Rocher afin de commémorer le 250ème anniversaire de la naissance de François-Joseph Bosio, sculpteur et peintre monégasque de talent.
 
La commémoration a débuté au 18, rue Comte Félix Gastaldi, auparavant appelée « Carrugiu d’u mitan », où naquit F.J. Bosio en 1768. Là, Thomas Fouilleron, Directeur des Archives et de la Bibliothèque du Palais Princier, a brièvement présenté la biographie de l’artiste avant que le cortège poursuive son chemin jusqu’à la « Piaçeta Bosio ». Le Maire Georges Marsan, accompagné de deux élèves du Lycée Albert Ier, y a chaleureusement accueilli le Souverain et les représentants des hautes Institutions monégasques venus rendre hommage à cet immense artiste dont la notoriété a largement dépassé les frontières de notre Principauté.
 
Dans son discours, le Maire Georges Marsan a ainsi tenu à rappeler combien le travail de F.J. Bosio avait été apprécié par les différents monarques français de son temps (l’Empereur Napoléon, les rois Louis XVIII, Charles X et Louis Philippe) qui tous passèrent commande auprès de l’artiste. A Paris notamment, du quadrige de l’Arc de Triomphe du Carrousel, en passant par la statue de Louis XIV place des Victoires, ses œuvres font aujourd’hui partie intégrante du paysage architectural de la capitale française. 
 
Avant de céder la parole à S.E. M. le Ministre d’Etat, Serge Telle qui, à son tour, a tenu à saluer la mémoire de F.J. Bosio, puis aux lycéens pour la lecture d’un poème de Louis Notari, le Maire a également rappelé qu’en 1969, la Principauté, fière de ce bel héritage, avait tenu à accoler le nom de Bosio à celui de son école d’art. Ainsi, l’Ecole Municipale d’Art Décoratif, devenue depuis l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques, qui forme chaque année les jeunes artistes de demain, porte-t-elle toujours la mention « Pavillon Bosio ». Aussi, la jeune génération a-t-elle voulu s’associer à cet hommage à travers l’exposition « FJB on the Rock ».
 
La commémoration s’est poursuivie par la visite de cet accrochage – douze photographies, fruit du travail des étudiants de 2ème année du Pavillon Bosio, imprimées sur grand format, mises en lumière le long de la promenade des Jardins Saint Martin. Sur chaque photographie, les étudiants se sont mis en scène aux côtés d’une sculpture de F.J Bosio avec pour toile de fond les œuvres picturales de son frère, Jean-François Bosio, lui-même peintre.
 
Enfin, le cortège s’est dirigé vers l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques en admirant au passage la sculpture de F.J. Bosio, la Nymphe, exposée sur le parvis du Ministère d’Etat. Une autre nymphe, la Nymphe Salmacis, appartenant aux collections du Nouveau Musée National de Monaco, a ensuite été présentée en avant-première à l’ensemble des invités rassemblés au Pavillon Bosio : cette œuvre, spécialement commandée à l’artiste autrichien Oliver Laric à l’occasion de cette journée commémorative, rejoindra la Villa Paloma. 
 
Les visuels réalisés par les étudiants du Pavillon Bosio resteront quant à eux exposés tout l’été sur le parcours le long des Jardins Saint-Martin, entre le Musée Océanographique et la Cathédrale. 
Retour vers la liste d'actualités