Le Jardin Exotique et la Culture

Le Jardin Exotique de Monaco est un parc botanique crée et ouvert au public en 1933 sous le Prince Louis II de Monaco. Un éden consacré aux plantes succulentes – ces végétaux ayant développé la spectaculaire faculté de stocker des réserves d’eau, dont le cactus est l’exemple le plus parlant.

Le Jardin Exotique organise chaque année de juin à septembre, dans sa salle de conférence Marcel Kroenlein, des expositions de peintures, photographies, ou encore des conférences ayant souvent un lien étroit avec la botanique ou les plantes. Certaines expositions de sculptures ont lieu en extérieur dans le Jardin.

Par ailleurs, dans l'enceinte-même du Jardin, à quelques mètres de la Grotte de l'Observatoire, se trouve le Musée d'Anthropologie Préhistorique fondé en 1902 par le Prince Albert Ier. D'abord localisé à Monaco-Ville, il est ensuite transferré dans ses nouveaux locaux au coeur du Jardin Exotique, et inauguré en 1960. Le Musée conserve les vestiges des premiers habitants de la Principauté - certains datent de centaines de milliers d'années ! La salle Albert Ier, au travers des objets exposés et des films associés, illustre les origines de Monaco et de la région proche, et des expositions temporaires sont régulièrement proposées dans la salle Rainier III.

Depuis 2012, le jardin est intimement associé au programme culturel du Nouveau Musée National de Monaco (NMNM) qui présente des œuvres des plus grands contemporains au monde. Pour preuve,  le ticket forfaitaire qui permet de visiter le Jardin Exotique et le Nouveau Musée National de Monaco dont les deux bâtiments se rejoignent par le biais de leurs jardins mutuels.

Autre partenariat, celui du Jardin Exotique et du Parc Alpha mis en place au 1er janvier 2013 et dont la convention de renouvellement a été signée en février 2014. Les visiteurs peuvent ainsi bénéficier d’un tarif préférentiel lors de la présentation de leur ticket d’entrée acheté dans l’une des deux entités. Le Parc Alpha, situé en plein cœur du Parc National du Mercantour, permet de découvrir les loups dans le cadre unique du Haut-Boréon. Un partenariat qui peut paraître insolite, mais les deux établissements partagent pourtant des objectifs communs : ces deux structures sont aussi deux attractions touristiques avec des sensibilités équivalentes – l’une ouverte sur le monde animal, l’autre attachée au monde végétal, mais toutes deux proposant une activité autour de la    « nature », visant à mieux faire connaître des espèces animales comme le loup ou végétales comme les plantes succulentes rares. Durant l’été, deux expositions organisées en parallèle dans chacune des deux entités viennent compléter ce partenariat.

Egalement, depuis 2016, un autre partenariat est venu s’ajouter et non des moindres puisque des billets jumelés avec le Musée Océanographique de Monaco sont à présent disponibles. Accroché à flanc de falaise, à quelques pas du Palais Princier, le Musée Océanographique de Monaco ouvre les portes du monde marin au grand public. Des aquariums au lagon aux requins, en passant par l’Ile aux tortues sur la terrasse panoramique, il offre l’opportunité unique de connaître, aimer et protéger les océans. Une vocation initiée dès 1910 par son Fondateur, le Prince Albert Ier. Véritable carrefour entre l’Art et la Science, ce Temple de la Mer abrite plus de 6000 spécimens marins et d’inestimables collections historiques, et propose des expositions et animations tout au long de l’année.

Enfin, en période estivale, avec le fabuleux paysage de Monaco en toile de fond, le Jardin Exotique organise sur le Belvédère des soirées en plein air (concerts, pièces de théâtre et autres manifestations culturelles) avant chaque tir de feux d’artifices.