Monaco

Traditions monégasques


• 
Fête de Sainte Dévote, Sainte Patronne de Monaco et de la Famille Princière : le 27 janvier

Cette jeune sainte est martyrisée vers l'an 304 en Corse et plus précisément à Lucciana (ville jumelée à ce titre avec Monaco depuis 2008). Son corps, déposé sur une barque par des pêcheurs, se serait échouée le 27 janvier sur le rivage de Monaco. 


Célébré par les Monégasques depuis toujours, son culte, lié à Monaco et à ses Princes, se retrouve officiellement dans chaque église de la Principauté et sur des monnaies. C'est l'âme protectrice de l'identité monégasque, dont les reliques ont été implorées dans les joies et les peines. Il est logique que le premier livre écrit en monégasque par le grand poète Louis Notari s'appelle "A Legenda de Santa Devota".

Chaque année, la fête de Sainte Dévote est célébrée dans la ferveur. Les festivités commencent le 26 janvier au matin, en l’Eglise Sainte Dévote, par la Messe des Traditions en langue monégasque.

Puis, en début de soirée a lieu la Procession de Sainte Dévote sur le Port, suivie par le Salut du Très Saint Sacrement en l'Eglise Sainte-Dévote, en présence des plus hautes personnalités de la Principauté. A l'issue, une barque symbolique est embrasée en mémoire de Sainte Dévote, par S.A.S le Prince Souverain et la Famille Princière.

Le 27 janvier au matin une Messe Pontificale est célébrée en la Cathédrale par Monseigneur l’Archevêque de Monaco en présence du Prince Souverain, suivie d'une procession solennelle sur le Rocher (bénédiction du Palais, de la Ville et de la Mer).

> En savoir plus : www.saintedevotemonaco.com


• La Procession du Christ-Mort : le vendredi saint

Depuis plusieurs siècles la Procession du Christ-Mort est organisée par la Vénérable Archiconfrérie de Notre-Dame de la Miséricorde le soir du Vendredi-Saint. Les Pénitents costumés représentent les principales scènes du Calvaire à travers les rues du Rocher. La procession traverse la place du Palais pour se rendre ensuite à la Cathédrale où une homélie de circonstance est prononcée, suivie d'une bénédiction avec les reliques de la véritbale Croix.



• 
La Saint Jean : le 24 juin

Selon une tradition répandue, la Saint Jean est une fête du feu et de la lumière. En Principauté le "batafoegu" (feu de joie) est allumé le 23 juin au soir sur la place du Palais et dans la nuit du 24 juin sur la place des Moulins. Des groupes folkloriques dont la Palladienne de Monaco animent ces deux soirées autour d'un feu. Ces soirées sont organisées par le Saint Jean Club et la Mairie de Monaco. Les "batafoegu" sont précédés d’une cérémonie religieuse, dans la Chapelle du Palais Princier et dans l’Eglise Saint Charles au quartier des Moulins.


• 
La Saint Roman : le 9 août

Le Comité des Fêtes de la Saint Roman organise dès la fin du mois de juillet jusqu'au début du mois d'août, avec le soutien de la Mairie de Monaco, des festivités ayant comme point d'orgue la fête de l'un des Saints Patrons de Monaco, Saint Roman, célébrée le 9 août à l'autel du Saint dans la Cathédrale de Monaco.

Louis Canis dans son ouvrage "Notre passé" indique : "Saint Roman est après Sainte Dévote, le saint le plus vénéré de la Principauté. Saint Roman, en dialecte monégasque : "San Ruman", était légionnaire romain, sous le règne de Valérien. Commandé pour garder Saint Laurent il se déclara chrétien et reçut le baptême. L'Empereur lui fit trancher la tête après l'avoir fait cruellement flageller, le 9 août de l'an 258".


• 
La Fête nationale : le 19 novembre

Chaque année, la Principauté célèbre sa Fête nationale le 19 novembre, jour de la Fête du Prince.

Instaurée par le Prince Charles III en 1857, la fête nationale monégasque correspondait à la date de la fête du saint patron du Prince souverain, variant ainsi au fil de l'histoire. Lors de son accession au trône en 2005, le Prince Albert II a décidé de maintenir la date du 19 novembre, jour de la Saint Rainier, en souvenir de Son père. 

La Fête nationale donne lieu à de nombreuses réjouissances et cérémonies sur plusieurs jours : remises de médailles et distinctions, spectacles, remises de présents aux aînés et aux plus démunis, feux d'artifice...

C'est aussi l'occasion pour les Monégasques et résidents de la Principauté de témoigner leur attachement au Prince et à Sa Famille, la ville étant pavoisée aux couleurs nationales. 

Le 19 novembre, une messe d'action de grâce est célébrée en la Cathédrale, en présence du Prince, de la Famille princière, des corps constitués et des autorités de la Principauté. Elle est suivie par une prise d'armes et un défilé sur la Place du Palais, où la population se réunit pour acclamer le Prince Souverain et Sa Famille. Enfin, une soirée de gala à l'opéra clôt les festivités. 

> En savoir plus : L'hymne monégasque


• 
La Sainte Cécile : Le dimanche suivant le 19 novembre

C'est la Sainte Patronne des musiciens qui est fêtée en Principauté le dimanche suivant la Fête Nationale. Une parade est organisée en ville, précédée d'une messe en la cathédrale. Tous les groupes musicaux officiels de Monaco sont présents.


• 
La Saint Nicolas : le 6 décembre

La fête de Saint Nicolas est commémorée le 6 décembre. Les Marins avaient pour coutume de se placer sous sa protection et une église lui fut dédiée sur le Rocher dès le 13ème siècle, à l'emplacement de l'actuelle Cathédrale. De nos jours, c'est en tant que protecteur des enfants que son culte est perpétué, directement par le Comité National des Traditions Monégasques dont il est le Saint Patron, avec la participation de tous les jeunes écoliers de la Principauté. On peut admirer aujourd'hui en la Cathédrale, le retable figurant Saint Nicolas, qui se trouvait dans l’ancienne église ; ce retable a été peint en l'an 1500 par Louis Bréa. 


• 
U Pan de Natale : le 24 décembre

La cérémonie de bénédiction d'u Pan de Natale (pain rond décoré de cinq noix disposées en forme de croix et d'un petit rameau d'olivier) est organisée la veille de Noël par le Comité National des Traditions Monégasques et a lieu à la Mairie.
 

> En savoir plus : www.traditions-monaco.com