Jean-Marc Nowak au sommet de l'Everest

Parti de Katmandou le 29 mars 2011, c’est le 21 mai dernier que Jean-Marc Nowak, employé municipal, a atteint le sommet de l’Everest par la face nord et planté les couleurs de Monaco et de la Mairie de Monaco à 8.850 mètres d’altitude.

Contrairement à ses précédentes expéditions, Jean-Marc Nowak a fait le choix de partir seul, accompagné de son sherpa du Cho Oyu, Nuru, afin de réaliser une ascension qu’il connait bien pour avoir échoué en 2007 à 150 mètres du sommet : l’Everest. Au niveau logistique il disposait à chaque camp de base (5.300 mètres et 6.400 mètres), d’une tente mess et d’une tente cuisine équipées de panneaux solaires, d’un cuisinier et d’un aide-cuisinier tibétain.

Après onze jours d’acclimatation à arpenter par tous types de temps : pluie, brouillard, neige, glace, les montagnes himalayennes dont le Gokyo Peak à 5.440 mètres d’altitude, Jean-Marc Nowak rejoint son camp de base de l’Everest, situé à 5.300 mètres d’altitude le 14 avril 2011. Le 22 avril, le campement est installé au pied du col nord à 6.400 mètres. A cette altitude il fait très froid et un vent glacial souffle de façon quasi permanente sur la face nord.

Confronté à des conditions climatiques extrêmes, tempête, vent violent, froid, la température atteignant – 50 degrés, Jean-Marc Nowak attendra patiemment d’avoir une fenêtre pour tenter d’atteindre le sommet, il aura ainsi passé 45 jours à plus de 5.300 mètres d'altitude et vécu 25 jours au-dessus de 6.400 mètres.

L’assaut final sera finalement tenté le 21 mai avec un départ à 22 heures. 45 minutes d’efforts intenses par une température extrême de -50° seront nécessaires pour gravir les 100 derniers mètres. A six heures du matin Jean-Marc Nowak atteint le toit du monde.

Cette expérience unique Jean-Marc Nowak la décrit en ces termes : « A ce moment là, lorsque je me dresse sur les ultimes centimètres... La sensation est unique, comme ces moments que je savoure tout en observant l'univers qui m'entoure, ce monde de l'oxygène rare où le Makalu paraît petit en immergeant de ces 8 463 mètres...que domine le Géant. L'horizon est sublime et à perte de vue...C'est tellement magique, je vis un rêve et j'aimerais que ces moments soient éternels...Ils dureront tout de même 1h15...C'est énorme à cette altitude!...75 minutes de Summit Day !...À près de 9 000 mètres, mes pupilles brillent de Bonheur devant la pureté de ce ciel et de cet environnement exceptionnel. Je me nourris de cette lumière et du spectacle naturel qui m'est offert...si près des étoiles. Tout est si beau que cela me paraît presque irréel. »

Parallèlement à l'ascension de l'Everest, Jean-Marc Nowak termine aussi le Challenge des Seven Summits, c'est-à-dire « le tour du monde » en réalisant l'escalade du plus haut sommet sur chacun des continents. Il devient ainsi le 11ème Français en 30 ans à réussir cet exploit et dédie cette victoire à S.A.S. le Prince Albert II et à Mademoiselle Charlène Wittstock à l’occasion de leur mariage, le 1er juillet prochain.

Retour vers la liste d'actualités