Fermeture prolongée du Jardin Exotique jusqu’en 2022 : le point sur les travaux

En raison d’importants travaux de sécurisation et de consolidation du site communal, le Jardin Exotique de Monaco demeurera fermé au public jusqu’en 2022.

Entamés à la sortie du confinement en mai 2020, les travaux, coordonnés par les Services Techniques Communaux sous la houlette de François Lallemand, Adjoint au Maire et de Benjamin Marchal, Chef de Service, battent leur plein. Ils mobilisent jusqu’à 15 ouvriers au quotidien et portent principalement sur les rochers artificiels et les passerelles de la zone accessible au public. Il s’agit des travaux les plus importants jamais entrepris au sein du Jardin Exotique depuis son ouverture en 1933.
 
Ces travaux, prévus initialement début 2020, ont été différés du fait du confinement et se sont avérés bien plus complexes que prévus et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord car les travaux initiaux effectués entre 1913 et 1933 au moment de la création du Jardin n’ont pas été répertoriés ou documentés. Les ouvriers ont donc découvert au fur et à mesure comment le chantier s’était déroulé à l’époque. Ensuite, car la topographie du jardin, à flanc de falaise, rend particulièrement difficile l’acheminement des engins et matériaux ainsi que l’évacuation des gravats.
 
Dans une optique de sécurisation du site, la démolition des rochers artificiels susceptibles de tomber sur le cheminement public ou à proximité a débuté au cours de l’été 2020. Ces travaux s’effectuent sur plusieurs secteurs du Jardin Exotique. A ce jour, la plupart des rochers artificiels les plus dangereux côté Cap d’Ail ont été sécurisés. Les travaux se poursuivront tout au long de l’année 2021 avec l’appui de la Direction des Travaux Publics, en particulier sur le versant côté Menton. L’étape suivante consistera en la reconstruction de ces rochers artificiels.
 
Parallèlement, des travaux sont entrepris sur les passerelles. A la fin du mois de mars, quatre d’entre elles (d’une longueur de 4,80 jusqu’à 9 mètres) auront été remplacées. Le grutage des passerelles, particulièrement spectaculaire, s’effectue de nuit car il nécessite de couper la circulation sur le boulevard du Jardin Exotique. A terme, les neuf passerelles dont les structures étaient faites de poutres métalliques enrobées de décors en faux bois seront remplacées. Des travaux qui revêtent également un caractère esthétique puisque tous les garde-corps seront identiques.
 
Afin de réaliser ces travaux d’envergure, le Conseil Communal a validé à l’unanimité le prélèvement de 1,16 million d’euros sur le Fonds Financier Communal (budget modificatif 2020) : 660 000 euros pour la sécurisation des rochers artificiels et 500 000 euros pour le remplacement et la réfection des quatre passerelles. A ce total s’ajoute près de 100 000 euros pour des études préalables, des sondages et des essais. La dernière phase des travaux de sécurisation sera prise en charge par le Gouvernement Princier.
 
Durant toute la durée de ces travaux, l’équipe des jardiniers est présente sur place pour l’entretien quotidien des plantes et pour les déplacer si besoin. Le Jardin Exotique renfermant des milliers d’espèces dont certaines sont centenaires, l’objectif est de protéger les plantes au maximum. Certaines succulentes sont ainsi enveloppées à leur base, d’autres sont protégées par de grandes toiles. Sans oublier les grillages qui ont été installés afin de retenir les plus grosses pierres.
 
Des travaux comprenant la modernisation du réseau d’arrosage, la remise à neuf du réseau d’évacuation des eaux de pluie ainsi que l’installation d’un réseau d’éclairage dans les allées du Jardin, seront par la suite nécessaires.
 
C’est donc un Jardin Exotique « new look » qui pourra de nouveau ouvrir ses portes au public à l’horizon 2022.
Retour vers la liste d'actualités